En l'an de grâce Deux mille douze

Le Festiv'ert n'a plus trop de flouze :

Elles sont bien maigres nos économies

On n'a plus d'oseille, plus un radis

Ni même d'artich ou de blé à mettre dans la caisse

En bref, nous sommes en voie de disparition d'espèces

J'sais pas si vous avez suivi

Mais on n'a plus trop de grisbi

Alors pour renflouer l'trésor

Il va falloir bouger son corps

Le vingt deux septembre de cette année

Pour faire rentrer un peu d'monnaie

On organise une petite fête

Et faire rentrer quelques pépètes

On fait aussi une tombola

Pour renflouer notre matelas

En conclusion, soyez bien chaud

Car il faut faire gonfler l'magot !